Publié le 25-05-2018

En vidéo : Publicis dévoile Marcel sa façon de disrupter le métier et mieux connecter ses collaborateurs

Le géant de la publicité français Publicis a dévoilé jeudi son "arme secrète" pour faire face à la mutation numérique du secteur de la communication: Marcel .


En vidéo : Publicis dévoile Marcel sa façon de disrupter le métier et mieux connecter ses collaborateurs

Marcel est un assistant à base d'intelligence artificielle destiné à mieux connecter ses 80.000 collaborateurs dans 130 pays.

Ce chantier ambitieux, qui vise à faciliter les collaborations entre employés aux compétences variées dans le monde entier, et permettre in fine des gains de productivité, a été mené avec le géant américain Microsoft.

L'annonce du projet par le tout nouveau président du directoire Arthur Sadoun en juin dernier avait d'abord jeté un froid: il avait parallèlement annoncé que Publicis gèlerait sa participation aux événements professionnels du secteur, comme les prestigieux Cannes Lions qui récompensent les meilleures campagnes, jusqu'en septembre 2018 pour utiliser les fonds dégagés au développement de Marcel.

"Notre industrie a perdu de la valeur, tout change autour de nous (...) il est temps de se réinventer", a souligné Arthur Sadoun devant ses collaborateurs. Marcel va permettre de "casser les barrières entre la data, la créativité et la technologie", a-t-il expliqué, avant de lancer des démonstrations.

Grâce à l'assistant embarqué sur une application mobile, une collaboratrice de Singapour peut ainsi en quelques secondes demander de vive voix à Marcel qui peut lui apporter "une expérience dans la distribution et notamment le lancement de produit". L'assistant lui donne alors 359 contacts, et isole le seul qui a déjà travaillé pour son client Samsung, soit un collaborateur qui se trouve à Atlanta, et à qui elle va pouvoir s'adresser.

Au début de chaque journée de travail, Marcel présentera six messages adaptés à la fonction et aux centres d'intérêt de chacun, sous forme de résumé: info, proposition de travail, invitation, etc. Marcel affinera ensuite ce qui sera présenté chaque jour en fonction des interactions et des retours transmis par chaque employé.

- L'IA ne remplacera pas les créatifs -

Ce projet, appelé à évoluer constamment, "sera un voyage très difficile" a prévenu Arthur Sadoun.

A la question de savoir si l'intelligence artificielle (IA) va permettre de réduire les effectifs, notamment chez les créatifs, il s'est voulu rassurant: "le but n'est pas d'optimiser les effectifs mais de donner plus d'opportunités aux collaborateurs", a-t-il insisté.

Le patron de Microsoft, Satya Nadella, qui s'est intéressé personnellement au projet, est intervenu sur scène pour saluer le fait que Publicis "n'avait pas eu peur de se lancer dans la construction de sa propre technologie".

Selon Publicis, cet outil doit permettre de transformer l'entreprise en une "plateforme" permettant de mieux utiliser la diversité des talents et des cultures des collaborateurs dispersés dans 1.200 agences de par le monde, d'apprendre, d'échanger et de collaborer.

Une équipe de 100 utilisateurs l'a testé en avant-première. En juin, le groupe donnera accès à une version beta de la plateforme à 1.000 utilisateurs et l'objectif est de donner accès à Marcel à 90% des collaborateurs d'ici à 2020.

Le groupe français compte aussi sur Marcel pour attirer à l'avenir les meilleurs talents, tant dans la création publicitaire que la technologie.

AFP


blog comments powered by Disqus

Recherche





Nos Partenaires

Partenaires Partenaires Partenaires Partenaires Partenaires