Publié le 26-06-2019

Médias tunisiens et transition numérique

25 recommandations pour réussir les prochaines étapes 


Médias tunisiens et transition numérique

La transformation numérique va s’accélérant dans un monde multilatéral. La Tunisie n’est pas en reste et sa population, surtout jeune, est de plus en plus portée sur le digital. D’où l’importance d’acclimater lois et cadre y afférents, selon la nouvelle étude réalisée, dans le cadre du Programme d’Appui aux Médias en Tunisie (PAMT), financé par l’Union européenne.

Présentée, mercredi, à l’Institut français de Tunisie (IFT) qui abrite aujourd’hui et demain « Les rencontres de Carthage » (évènement réunissant les professionnels du monde des médias et de la communication), l’étude, réalisée par deux experts indépendants engagés par le PAMT, brosse un état des lieux du secteur numérique en Tunisie et livre 25 recommandations pour réussir les prochaines étapes, dans un pays qui se trouve en pleine métamorphose :

  •  Protéger la création intellectuelle et artistique
  •  Constituer un service public de qualité, complémentaire en radio et télévision
  •  Permettre la constitution d’une industrie innovante autour du service public
  •  Changer les statuts du service public en EPIC ou SA pour permettre une plus grande évolutivité et souplesse des offres
  •  Favoriser la constitution de groupes multimédias privés
  •  Renforcer l’exigence de transparence capitalistique
  •  Prendre des mesures destinées à faciliter l’installation de sociétés de production étrangères
  •  Constituer l’offre légale universelle sur la TNT
  •  Transformer progressivement l’offre de sharing en activité de distribution régulée
  •  Favoriser la collaboration public/privé/start-up pour créer des services alternatifs aux offres des GAFAN (Google, Apple, Facebook, Amazon, Netflix)
  •  Reconquérir les jeunes 12. Travailler l’écriture visuelle SYNTHÈSE
  • ÉTUDE SUR LES MÉDIAS TUNISIENS ET LA TRANSITION NUMÉRIQUE
  •  Faire porter l’effort sur la narration, la personnalisation, le design, les chartes...
  •  Penser des productions qui peuvent s’adapter à plusieurs supports
  •  Fiabiliser les informations en travaillant sur des sources et un traitement de qualité
  • Accroitre l’attractivité des médias sur internet par une meilleure « éditorialisation » des contenus proposés
  •  Globaliser les audiences traditionnelles et numériques pour mesurer la puissance des marques médias
  • Déployer des outils informatiques de management et de pilotage des contenus et des différents supports de diffusion
  •  Recourir à des outils internationaux de monétisations reconnus
  •  Innover dans le numérique
  • Développer les formations de managers généralistes
  •  Développer les formations de direction artistique de médias et de marques
  •  Former des spécialistes de marketing capable de définir des diversifications et des segmentations d’offres
  •  Former des spécialistes d’internet susceptibles de développer le numérique dans les médias
  • Former des spécialistes du droit du numérique et des propriétés immatérielles et harmoniser le corpus juridique actuellement en vigueur avec les dispositions constitutionnelles en matière de libertés fondamentales.

L’étude complète est téléchargeable sur ce lien :

http://www.mediaup.tn/sites/default/files/transition_numerique_20062019.pdf


Recherche




Nos Partenaires

Partenaires Partenaires Partenaires Partenaires Partenaires